Une étude a été réalisée sur 107 redressements d'entreprises en Europe centrale. Elle a constaté que les entreprises qui ont réussi dans ce domaine s'engagent paradoxalement à la fois dans la réduction des dépenses (pour réduire les actifs et améliorer l'efficacité opérationnelle) et la relance (repositionnement de l'entreprise et la mise en œuvre de changements structurels), malgré le caractère contradictoire des deux processus. Lorsque le licenciement et la relance sont considérés comme une dualité - soit en même temps contradictoires et qui se renforcent mutuellement - l’austérité implique des activités telles que l'expérimentation, la participation et les percées, alors que la relance peut être caractérisée par la concentration, la formalisation, et les profits. Leur objectif est de diriger l’entreprise vers l’avenir. Cette analyse qui traite de l'interaction entre le repli et la relance tout au long du processus de redressement, démontre que les deux procédés sont étroitement liés à la performance du redressement, sauf en cas de déclin particulièrement sévère.

Schmitt, A. & Raisch, S. 2013. Corporate turnarounds: The duality of retrenchment and recovery. Journal of Management Studies, 50: 1216–1244.

Mots-clés : Redressement d'entreprise; Déclin organisationnel; Paradoxe organisationnel; Relance; Repli.

Biographies

Achim Schmitt est un professeur de l’Ecole hôtelière de Lausanne, première école de management hôtelier au monde

Dr. Achim Schmitt

LHRC fellow

Professeur Associé - Stratégies

envoyer un message
Back to Top