Pour la première étude réalisée par la Chaire d’Innovation METRO, 2’746 restaurateurs indépendants en Allemagne, France, Italie et Espagne ont été interrogés. Le résultat: 31% des propriétaires de restaurants utilisent déjà des technologies à un niveau intermédiaire et avancé. 46% – ce qui représente presque la moitié des répondants – sont ouverts à l’utilisation de technologies digitales, 15% prévoient même des investissements concrets. Les raisons principales de l’abstinence des restaurateurs européens à investir dans les solutions digitales sont le niveau de priorité, les coûts élevés et la stratégie de développement.

“Nous avons réalisé une étude quantitative afin d’analyser le niveau de digitalisation dans la restauration. En effet, il est essentiel de comprendre un phénomène avant de pouvoir identifier des solutions. C’est la raison pour laquelle la Chaire d’Innovation METRO à l’École hôtelière de Lausanne a conduit cette recherche qui apporte des recommandations concrètes aux restaurateurs pour répondre à leurs trois défis: attirer des nouveaux clients, satisfaire leurs attentes, tout en maîtrisant leurs coûts”, explique Dr. Christine Demen Meier, responsable de la Chaire d’Innovation METRO.

Back to Top